Les panneaux solaires en copropriété : une solution d’avenir pour les immeubles

Face à la transition énergétique et l’urgence climatique, de plus en plus de copropriétés s’intéressent aux panneaux solaires pour réduire leur empreinte écologique et réaliser des économies sur leurs factures d’énergie. Cependant, mettre en place ce type d’installation dans un immeuble collectif est-il vraiment intéressant et quelles sont les démarches à suivre ? Cet article vous apporte toutes les réponses.

Le fonctionnement des panneaux solaires en copropriété

Les panneaux solaires photovoltaïques permettent de convertir la lumière du soleil en électricité. Ils peuvent être installés sur le toit, la façade ou encore au sol d’un immeuble en copropriété. L’électricité produite peut ensuite être consommée directement par les habitants du bâtiment ou revendue à un fournisseur d’énergie.

Dans le cadre d’une copropriété, plusieurs options sont possibles :

  • L’autoconsommation collective, où l’énergie produite est répartie entre les différents logements et parties communes ;
  • La vente totale, où l’électricité est intégralement revendue au réseau public ;
  • La vente partielle, où une partie de l’énergie est consommée par la copropriété et le surplus est vendu au réseau.

Les avantages des panneaux solaires en copropriété

Opter pour des panneaux solaires en copropriété présente plusieurs avantages :

  • Une réduction des factures d’énergie pour les habitants et la copropriété, grâce à l’autoconsommation de l’électricité produite ;
  • Des revenus supplémentaires pour la copropriété en cas de revente de l’électricité au réseau public ;
  • Une valorisation du patrimoine immobilier, car un bâtiment équipé de panneaux solaires est généralement plus attractif sur le marché ;
  • Une contribution à la transition énergétique et à la lutte contre le réchauffement climatique, grâce à une production d’énergie renouvelable et propre.

Mettre en place une installation solaire dans sa copropriété : les étapes à suivre

Pour installer des panneaux solaires en copropriété, plusieurs démarches sont nécessaires :

  1. Réaliser un audit énergétique du bâtiment, afin d’évaluer son potentiel solaire et déterminer la meilleure solution d’installation ;
  2. Solliciter des devis auprès de professionnels qualifiés, pour estimer le coût du projet et comparer les offres ;
  3. Soumettre le projet à l’assemblée générale des copropriétaires, qui devra voter en faveur de l’installation à la majorité absolue ;
  4. Déposer une demande d’autorisation d’urbanisme auprès de la mairie, si nécessaire ;
  5. Signer un contrat d’achat d’électricité, en cas de revente au réseau public ;
  6. Procéder à l’installation des panneaux solaires, puis à leur raccordement au réseau électrique et à la mise en service.

Les aides financières pour les panneaux solaires en copropriété

Plusieurs dispositifs peuvent aider à financer l’installation de panneaux solaires en copropriété :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu pour les travaux liés aux énergies renouvelables ;
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), qui offre un prêt sans intérêts pour financer des travaux de rénovation énergétique ;
  • Les aides locales et régionales, accordées par certaines collectivités pour encourager le développement des énergies renouvelables.

Toutefois, il est important de se renseigner sur les conditions d’éligibilité et les démarches à effectuer pour bénéficier de ces aides.

Ainsi, les panneaux solaires en copropriété représentent une solution intéressante pour réduire les dépenses énergétiques, valoriser le patrimoine immobilier et contribuer à la transition énergétique. Avant de se lancer dans un tel projet, il est toutefois essentiel de bien s’informer et de suivre les étapes recommandées pour garantir sa réussite.